Quelle est la meilleure alimentation pour son chat ?

Surpoids, diabète, cancers et problèmes rénaux sont malheureusement des troubles fréquents chez les chats domestiques et leur alimentation est souvent à l’origine de ces maladies. Pour prendre soin de leur santé, il faut donc veiller à leur apporter un régime alimentaire équilibré et à répondre à leurs besoins nutritionnels. Le marché de la nourriture pour chat offre une large gamme de produits aux textures, saveurs et formes variées. Si ces aliments arrivent aisément à séduire les papilles délicates de nos doux félins, qu’en est-il de leur qualité ? Vaut-il mieux privilégier la pâtée que les croquettes ? Pour comprendre comment bien nourrir son chat, il faut avant tout s’intéresser à l’évolution de ces animaux au fil du temps. Contrairement au chien, le chat domestique a très peu changé comparé à son homologue sauvage. Son appareil digestif et son métabolisme restent fondamentalement ceux d’un animal carnivore strict. Alors, quels aliments choisir pour son chat ? On fait le point !

Le régime alimentaire des chats

Croquettes ou viande fraîche : que choisir pour nourrir son chat ? Qu’elle soit industrielle ou maison, achetée chez les vétérinaires, en animalerie ou au supermarché sous forme de croquettes ou de pâtées, la nourriture pour chats doit respecter ses besoins nutritionnels sans oublier de maintenir un niveau d’hydratation optimal. Elle doit être adaptée à son âge, en choisissant des aliments spécifiques pour chaton, pour chat adulte ou pour sénior, mais aussi à son mode de vie, en intérieur ou en extérieur, à son poids et à sa stérilisation éventuelle.

La ration alimentaire du chat doit être composée d’une grande quantité de protéines de bonne qualité et principalement d’origine animale, notamment en raison de ses besoins naturels en taurine, un acide aminé vital pour son métabolisme. Des nutriments essentiels doivent participer à l’équilibre alimentaire du chat, comme les glucides et les lipides, en quantité limitée pour éviter les problèmes d’obésité, les vitamines, les sels minéraux et les fibres pour faciliter la digestion. En cas de souci de santé ou de trouble alimentaire chez le chat, le vétérinaire peut prescrire une alimentation spécifique à la pathologie. 

La pâtée pour chat

La pâtée pour chat est l’aliment industriel qui se rapproche le plus de ce que les chats pourraient manger dans la nature. Commercialisée en boîte, en barquette ou en sachet, sa composition contient entre 70 et 80 % d’humidité. Elle est riche en viande et présente un taux de glucides très faible entre 0 et 15 %. Très digeste pour les carnivores stricts, elle préserve les reins et le foie grâce à la quantité importante d’eauqu’elle renferme. Il convient de bien choisir la pâtée de son chat, car la qualité de ses apports nutritionnels souffre souvent du choix d’ingrédients pauvres pour faire baisser les prix. Une fois ouvertes, les pâtées pour chat doivent être consommées rapidement sous peine de s’altérer à l’air ou de moisir. 

Les croquettes pour chat

Choix privilégié des propriétaires de chats depuis des décennies, les croquettes pour chat séduisent principalement en raison de leur prix moins élevé que les boîtes de pâtée pour une qualité équivalente. Les avantages de l’alimentation sèche sont multiples :

  • elle est bien adaptée au comportement alimentaire naturel du chat, dont le système digestif court l’oblige à manger une dizaine de petits repas par jour ;
  • elle peut être laissée en libre-service sans risque d’altération ou de moisissure ;
  • sa quantité est facile à doser ;
  • elle permet d’entretenir une bonne hygiène dentaire en limitant l’apparition de tartre.

En raison de leur faible teneur en eau, les croquettes standard prédisposent aux affections de l’appareil urinaire en favorisant les cystites et les calculs. La qualité et la composition des croquettes premium diminue considérablement ce risque. Les conseils des vétérinaires s’orientent désormais vers un mélange de ces deux types d’aliments au cours de la journée à raison de deux tiers de croquettes contre un tiers de pâtée. 

Les chats sont plus réceptifs aux récompenses qu’aux punitions. C’est pourquoi les friandises permettent d’éduquer son animal et de renforcer sa confiance tout en flattant sa gourmandise. Il est indispensable de respecter l’équilibre alimentaire et de bien choisir les friandises pour son chat afin d’éviter l’embonpoint. En plus de leur appétence, certaines friandises sont même bénéfiques pour leur santé :

  • elles préservent l’équilibre bucco-dentaire en agissant sur l’haleine et sur la santé buccale globale de l’animal ;
  • certaines friandises possèdent un faible apport calorique pour les chats d’intérieur, stérilisés ou en manque d’activité ;
  • des friandises anti-boules de poil limitent leur formation dans l’estomac et favorisent leur élimination ;
  • les friandises sans céréales ou naturelles permettent de compléter l’apport en protéines animales et en vitamines.

La question des céréales dans la nourriture pour chat

Dans la nature, le régime alimentaire des chats sauvages indique le bon équilibre, comme dans l’exemple d’un repas type constitué d’une souris : elle est composée d’environ 70 % de protéines animales, 20 % de graisses animales et moins de 10 % de fibres prédigérées et de glucides contenus dans l’estomac de la souris qui est herbivore. Ingérées en petite quantité, les céréales ne posent pas de problèmes majeurs, mais le chat n’en a pas besoin. Son tube digestif court gère mal les glucides issus des céréales, et bien qu’elles soient source de protéines végétales, elles sont plus propices à favoriser une prise de poids. Même si la nourriture sans céréales pour chat est plus adaptée, il ne faut pas faire l’impasse sur la qualité de la nourriture et vérifier la liste des ingrédients pour éviter : le sucre, les édulcorants, les conservateurs chimiques ou les arômes artificiels. 

L’alimentation maison et le B.A.R.F. pour son chat

Cuisiner pour son chat exige une maîtrise parfaite de ses besoins nutritionnels afin d’éviter tout type de carences. Le lait de vache, par exemple, n’est pas du tout adapté à son métabolisme, ni même à celui des chatons. L’alimentation maison permet de savoir exactement ce que l’animal consomme et de privilégier des aliments sains, sans céréales. Néanmoins, des vitamines et minéraux doivent être ajoutés au repas, car la cuisson des ingrédients provoque une perte de nutriments. Le régime B.A.R.F., ou Biologically Appropriate Raw Food, est très tendance. Il consiste à donner à son félin de la viande crue et des abats d’espèces animales spécialement sélectionnés pour lui. Ce régime est assez difficile à maîtriser et réclame l’apport de compléments alimentaires pour répondre entièrement aux besoins de l’animal. 

Des aliments sains et bio pour prendre soin de son chat

Prendre soin de l’alimentation de son chat, sans aller jusqu’aux repas faits maison plutôt contraignants, consiste à bien comprendre son régime alimentaire naturel. La formule idéale pour nos bêtes à poil est d’adopter des aliments bio, sans additifs chimiques, sans sucre ajouté et sans céréales, composés majoritairement de viande de bonne qualité. Nourrir son chat avec des croquettes bio aide à préserver leur santé. Les effets positifs sont visibles dès les premières semaines. Le chat a le poil plus soyeux, sa digestion est améliorée, il y a moins de risques d’allergie et le risque d’obésité est réduit. Ce choix éthique, tant pour le bien-être animal que pour la préservation de l’environnement, est encore timide. Pour trouver ces articles, il faudra donc se rendre en magasin bio ou sur internet. 

Nous vous recommandons ces autres pages :

Va chercher !