Les besoins alimentaires du chat

Les besoins alimentaires du chat

Pour préserver nos boules de poils adorés le plus longtemps possible, il est nécessaire de comprendre leurs besoins alimentaires. Parce que oui, bien manger c'est préserver leur santé ! Mais alors, de quoi ont besoin nos chats pour être en pleine forme ? Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte (âge, poids, stérilisation...) et il n'est pas toujours simple de s'y retrouver.  Voici notre petit guide pour mieux comprendre les besoins alimentaires du chats.

Les bases 

Commençons par le commencement ! Tout comme pour les humains, les chats ont des besoins alimentaires différents, beaucoup d'éléments sont à prendre en compte pour bien cerner les besoins de votre matou. Par exemple (liste non exhaustive) :

  • Son âge : les besoins alimentaires sont bien plus importants chez le chaton, eh oui ils ont besoin de forces pour bien grandir. Ces besoins diminuent avec les années. 
  • Son poids : si votre compagnon a quelques kilos en trop, il faut ajuster son régime alimentaire 
  • Son environnement : un animal qui vit dans le froid aura besoin de plus d’énergie (pour maintenir sa température corporelle), de même qu’un chien de travail ou qui fait de l’exercice.
  • La taille : c'est évident mais les petits chats n'ont pas les mêmes besoins énergétiques que les grands chats. 
  • Maladies : en cas de maladies, il est parfois nécessaire d'adapter le régime alimentaire de votre chat (sous les conseils avisés d'un vétérinaire)

Pour des recettes adaptées, saines et équilibrées, découvrez notre gamme de croquettes bio pour chats.

Pluie de protéines

Après l’eau, les protéines sont sans aucun doute la partie la plus importante de l’alimentation d’un chat. Eh oui ! Ses besoins en protéines sont au moins deux fois plus importants que ceux du chien. Autre différence, deux acides aminés supplémentaires sont indispensables au chat : la taurine (un dérivé d’acide aminé) et l’arginine. Ces deux acides aminés se trouvent uniquement dans les produits animaux, les plantes ne contiennent pas de taurine, et encore moins d’arginine. C'est donc en consommant des produits pour animaux que le chat comblera en quantité suffisante ses besoins en certains acides aminés comme l’arginine, la leucine, la lysine, la méthionine et la cystéine.


Attention aux glucides 

Le système digestif du chien a une bien meilleure capacité de dégradation, de transport et d'absorption de l'amidon que celui du chat. Notre boule de poils a plus de mal à réguler le transport des glucides. Un afflux de glucides entraîne donc très vite une mauvaise digestion. L’activité de son amylase pancréatique est bien inférieure à celle de l’homme et aussi à celle du chien. Il ne supportera pas plus de 40% de glucides dans son alimentation, alors que le chien supportera un excès plus important. On recommande ainsi une alimentation de moins de 25-30% de glucides chez le chat pour limiter tout souci digestif lié à un excès de ce macro-nutriment. Si vous souhaitez en savoir plus sur les glucides, nous vous conseillons notre article dédié pour mieux comprendre ce que sont les glucides et leur rôle dans l'organisme.


Cocktail de vitamines

Certaines de ces vitamines sont indispensables à votre chat qui ne les fabrique pas dans son organisme. Elles doivent être contenues dans son alimentation ou dans un complément à ajouter à sa nourriture si elle ne les contient pas.
  • La vitamine A est nécessaire à la vision et à la bonne santé des yeux
  • Les vitamines du groupe B (thiamine, riboflavine, nicotinamide, acide pantothénique, pyridoxine, biotine, acide folique) à la santé des muscles, de la peau, du système nerveux et du système immunitaire
  • La vitamine C (acide ascorbique) augmente l’absorption du fer, intervient dans les défenses immunitaires et protège du vieillissement cellulaire
  • Les vitamines D (tocophérols et tocotriénols) sont utiles à l’assimilation du calcium pour un bon état du squelette
  • La vitamine E est impliquée dans la synthèse des globules rouges et la reproduction
  • Les vitamines K intervient dans les processus de coagulation, dans le métabolisme osseux et à former des croûtes de protection… 

Va chercher !