Les glucides : qu’est-ce que c’est ?

Les glucides : qu’est-ce que c’est ?

Les glucides dans la nourriture de nos chiens et chats font souvent débat chez les propriétaires et à juste titre ! Certaines croquettes industrielles avec un taux élevé de glucides suscitent la méfiance des acheteurs. Pourtant, les glucides sont indispensables pour le bon fonctionnement de l'organisme et à la fabrication des croquettes. Alors, pour bien comprendre ce que sont les glucides, leur rôle mais aussi pour distinguer les "bons" des "mauvais", commençons notre dossier spécial sur les glucides avec un premier volet : que sont les glucides ? 

Les glucides : comprendre les bases

Les glucides constituent l’une des principales sources d'énergie de l'organisme. Ils font partie des 7 constituants de base de notre alimentation (et celles de nos compagnons) avec bien sûr : les protéines, les lipides, les vitamines, les oligoéléments et minéraux et l’eau. Les glucides sont plus communément appelés  “sucre" ou "hydrate de carbone".
Le principal rôle des glucides est de fournir de l’énergie aux cellules du corps humain. Une fois ingérés, ils se transforment plus ou moins rapidement en glucose, qui est le carburant de certaines cellules du corps : par exemple les cellules du cerveau. Un apport suffisant en glucides est donc nécessaire pour couvrir les besoins énergétiques des neurones et plus largement répondre à la demande en énergie des muscles lors des activités physiques.

Qu'est-ce qu'un glucide ?

Nous sommes désolés par avance pour les noms un peu barbares que vous allez pouvoir lire ! Mais mais chez Stan, on ne rigole pas avec les glucides et cela mérite des explications précises. Accrochez vous !

Un glucide est une molécule organique, elle est composée de carbone, d'oxygène et d'hydrogène, plus ou moins complexe et soluble dans l’eau. De manière simple et schématique, on retrouve deux catégories de glucides : les glucides simples et les glucides complexes

Les glucides simples sont des molécules de petite taille (faible poids moléculaire), qui développent une saveur sucrée. Leur structure est rapidement métabolisée, ce qui permet d’obtenir de l’énergie immédiatement. Le chien et le chat peuvent les digérer et les utiliser comme source d’énergie, mais sa consommation doit être limitée. Parmi les glucides simples on retrouve : 

  • Monosaccharides : molécules simples de glucose absorbées directement et ne nécessitant aucune conversion. Les monosaccharides sont le galactose (présent dans le lait et ses dérivés). Le fructose et le glucose (présents dans les fruits, les légumes et le miel).
  • Disaccharides : chaînes de sucre simples et faciles à rompre, qui nécessitent une métabolisation simple. Les disaccharides sont le lactose (lait et dérivés), le maltose (orge et miel) et le saccharose (fruits et légumes).

Les glucides complexes (ou polysaccharides) contiennent des chaînes de sucre plus longues et difficiles à métaboliser. Par conséquent, ils ont besoin d’un processus digestif plus lent pour être correctement absorbés. L’alpha-amylase  est une enzyme sécrétée par le pancréas du chien et du chat permet la digestion naturelle de ces glucides. Parmi les glucides complexes on trouve : 

  • L’amidon : il est produit par les végétaux pour le stockage intracellulaire d’énergie. L’amidon est généralement plus élevé dans les aliments secs que dans les aliments humides, en raison de son importance dans le processus d’extrusion. Pourquoi est-il incorporé, s’il n’est pas un nutriment essentiel ? La principale raison est que l’amidon est une source d’énergie disponible. Il peut typiquement représenter 40 à 50% de l’énergie des aliments secs pour chiens et 15 à 40% de ceux pour chats.
  • Le glycogène : similaire à l’amidon puisqu’il sert de stockage d’énergie dans les tissus animaux, principalement le foie et les muscles. Le glycogène est fait d’unités de glucose et a une structure ramifiée semblable à celle de l’amylopectine. Comme dans l’amidon, les monomères de glucose sont liés par des liaisons de type α-glycosidique.
  • Les fibres : elles sont très importantes pour le fonctionnement digestif de l’animal (stimulation du transit et microbiote). Certaines fibres fermentescibles connues comme fibres prébiotiques favorisent la croissance du microbiote intestinal bénéfique, ce qui peut aider à réduire la colonisation par des bactéries nocives. Les produits de fermentation des fibres sont bénéfiques pour les cellules du gros intestin. Les fibres non fermentescibles favorisent la motricité intestinale et régulent la consistance fécale. De plus, puisque les fibres ne fournissent presque pas de calories au chien et chat, elles peuvent être utilisées pour apporter du volume et procurer de la satiété aux animaux de compagnie susceptibles de prendre du poids. Selon leur solubilité et leur fermentescibilité, les fibres alimentaires peuvent avoir des effets bénéfiques sur les chiens et les chats concernant la santé intestinale et la satiété.  Dans la plupart des aliments pour animaux de compagnie les ingrédients sont choisis afin de fournir un mélange de fibres fermentescibles et non fermentescibles, offrant les avantages des 2 types de fibres. Ils représentent une vraie source d’énergie pour l’animal et un bon fonctionnement digestif.

Pour un chat et un chien en super santé, découvrez nos gammes de croquettes bio et sans céréales :

La digestion de l'amidon cuit chez les chiens et chats 

Malgré la perception de certains selon laquelle les chiens devraient manger la même nourriture que les loups, des études ont montré que les chiens peuvent digérer l’amidon cuit. 

En effet les chiens et les loups sont des espèces distinctes et ce, depuis la domestication du chien il y a des milliers d’années. Cette domestication a fait évoluer génétiquement le chien sur de nombreux domaines et notamment son appareil digestif et enzymatiques (les enzymes sont les petits ciseaux qui coupent les nutriments pour leur permettent d’être plus petits et plus disponibles à l’organisme)

Les chats sont des carnivores stricts et dans leur habitat naturel, en tant que chasseurs solitaires, ils consomment des petites proies. Ils ont évolué, eux aussi, sur un régime alimentaire riche en protéines, avec des quantités modérées de matières grasses et peu de glucides. Ils sont, comme les chiens, équipés d’enzymes pour pouvoir digérer l’amidon, mais à des concentrations plus faibles que les chiens d’où une  capacité à digérer l’amidon mais plus faibles que les chiens.

Alors que les chats, de même que les chiens, n’ont de besoin ni en amidon ni en glucides, ils sont capables de les utiliser comme source d’énergie à partir du moment où ils sont correctement cuits et présents en quantités modérées.

Même s’ils peuvent digérer l’amidon cuit ou les glucides , cela ne fait pas partie de leurs besoins physiologiques. Pourquoi en mettre dans les aliments alors ? 

En fait, un apport en glucides complexes permet d’optimiser sur d’autres fonctions. Comme vu précédemment, pendant la digestion et l’absorption, le glucose issu de la dégradation des glucides complexes est: 

  • utilisé directement par l’organisme : utilisation directe pour certaines cellules et pour beaucoup de réactions du métabolisme.
  • stocké pour une utilisation et libération progressive entre 2 repas. 

Tout cela limite la dégradation des protéines en source d’énergie. Résultat, l’animal garde donc ses protéines pour les utiliser pour le maintien de sa masse musculaire.  

La dégradation des protéines induit l’utilisation du foie et du rein, limiter cette utilisation de protéine permet de limiter la surcharge des fonctions rénales et hépatiques .

C'est donc important pour votre animal afin de garder des biscottos et un foie et des reins costauds !

Le taux de glucides sur les étiquettes 

Les glucides n’apparaissent pas forcément dans la composition indiquée sur l’étiquette. La législation de l’étiquetage fait que l’on doit mettre un certain nombre d’éléments :  

    • Protéine brute (ou protéines) : pour des biscottos en béton
    • Matières grasses brutes (ou teneur en matières grasses) : pour une jolie peau, un joli poil, et pour le bien aimé cerveau.
    • Cellulose brute : pour le bidon et ses habitants ! 
    • Cendres brutes (ou matières minérales ou matière  inorganique) : des vitamines et minéraux essentiels aux petites cellules !
    • Humidité (non obligatoire pour les aliments secs ; en cas d’absence sur l’étiquette d’un aliment pour animaux de compagnie, c’est que le taux d’humidité est inférieur à 14%) : du croquant, pour les dents ! 

Stan n’utilise pas de sucres simples dans ses aliments !

Nous sommes aux alentours de 18 % de glucides dont 1.7% de sucres (qui proviennent exclusivement et naturellement de nos ingrédients tels que pois…etc) et dont 16% de fibres alimentaires totales (nécessaires pour le bon fonctionnement du microbiote) »

Les principaux glucides présents dans les produits secs sont l’amidon, source d’énergie et les fibres alimentaires. Elles vont nourrir le microbiote intestinal et aider au bon fonctionnement du transit.

Hors de question de rajouter du sucre simple ou autre sirop de sucres, eh oui tout est naturel chez STAN. 

Vous y voyez un peu plus clair sur les glucides ? Si vous souhaitez en savoir plus sur les besoins alimentaires de nos compagnons à quatre pattes, ces deux articles devraient vous intéresser : 

    Va chercher !