Chats domestiques : nombres de repas à fournir par jour

Maintenir un chat domestique en bonne santé passe entre autres par une alimentation équilibrée couvrant ses besoins nutritionnels journaliers. Cependant, tous les chats n’ont pas les mêmes besoins en nutrition. En effet, divers critères sont à prendre en considération pour proposer des repas équilibrés à son félin.  Mais alors, quelles sont les règles à respecter pour bien nourrir son chat ? Quel apport nutritionnel garantir à un chat stérilisé ? Quelles quantités de nourriture pour chat fournir à une chatte en gestation ou allaitante ? Ou encore quel est le nombre de repas idéal à proposer à un chat ? Nous détaillons dans les lignes qui suivent ce qu'il faut savoir au sujet des rations de nourriture de votre animal.

Quels critères prendre en compte pour décider du rationnement ?

Avant de penser au nombre de repas à mettre en place pour votre chat, il est d’abord nécessaire de définir les quantités à lui fournir au quotidien. Il faut ainsi considérer :

  • l’apport de nourriture humide (pâtées, filets de viande en sauce, etc.) ;
  • les quantités de croquettes ;
  • le nombre de friandises pour chats.

Le choix du rationnement à mettre en place pour les chats domestiques doit prendre en compte plusieurs critères :

  • l’âge du chat (chaton, adulte, sénior) ;
  • le poids de l’animal ;
  • les contre-indications ou les précautions médicales indiquées par le vétérinaire ;
  • la situation du chat ou de la chatte : stérilisé ou non, en gestation, allaitante ou non ;
  • le mode de vie (chat d’intérieur, chat d’extérieur, etc.) .

Ces différentes caractéristiques impliquent l’augmentation ou non des quantités de nourriture à fournir au chat chaque jour. Ainsi, une chatte en gestation consomme presque le double de ce qu’elle mange habituellement (en dehors de la grossesse) par exemple. Un chat stérilisé a besoin quant à lui d’un rationnement inférieur à celui d’un chat non stérilisé pour couvrir ses besoins nutritionnels.

Quelles sont les caractéristiques du tube digestif du chat ?

L’autre caractéristique à garder en tête lorsqu’on souhaite nourrir un chat est la taille de son tube digestif. En effet, l’estomac du petit félin possède une capacité ou un volume maximal de 300 mL. La longueur de son intestin grêle n'excède d'ailleurs pas les 150 cm.

Cela explique le comportement grignoteur des chats et leur propension à réclamer de la nourriture en petites quantités, et ce, plusieurs fois dans la journée. Enfin, il est conseillé de ne pas modifier fréquemment la nourriture qui est proposée aux chats, afin d'éviter de provoquer des troubles digestifs : vomissements, diarrhées ou constipations.

Comment choisir le nombre de repas à fournir à son chat ?

Plusieurs éléments peuvent guider les propriétaires de chats domestiques dans le choix du nombre de repas à mettre en place pour leur animal.

  1. Les conseils du vétérinaire qui suit le chat.
  2. L’observation du comportement et des préférences du chat.
  3. Les renseignements fournis par le fabricant d’aliments pour chats.

En cas de doute et d’incompréhension face au comportement du chat, le vétérinaire peut apporter un éclairage intéressant sur les quantités et le nombre de repas à fournir. Ce professionnel peut également informer sur les démarches préventives à suivre si le chat rencontre des problématiques médicales précises : diabète, problèmes rénaux, surpoids, pelage terne, etc.

Par ailleurs, les informations fournies par les producteurs de produits alimentaires pour chats sont soigneusement calculées et tiennent compte de la composition et de l’apport nutritionnel de l’aliment concerné.

Enfin, le comportement du chat peut grandement aider à choisir le nombre de repas à lui donner par jour.

  1. Quels sont les aliments qu’il refuse de manger ?
  2. Finit-il la portion proposée ?
  3. Réclame-t-il souvent à manger ?
  4. Dans quel état est son pelage (terne ou brillant) ?
  5. Quel est l’état de ses selles (texture de type diarrhée ou constipation, fréquence, etc.) ?

Ces observations permettent d’adapter le nombre de ses repas quotidiens.

Quand faut-il donner à manger à son chat ?

Au vu de la taille de son estomac, le chat est, par nature, un grignoteur. De ce fait, il n’existe pas d’horaire fixe ou de moment particulier pour lui fournir à manger. Les croquettes en accès libre peuvent être envisagées, dès lors qu’elles sont fournies dans le respect de ses besoins nutritionnels et ne risquent pas de causer ou d’induire :

  • des problèmes digestifs (diarrhée ou constipation) ;
  • du surpoids ou de l’obésité ;
  • une déshydratation, si elles ne sont pas accompagnées d’un apport en eau.

La question de l’hydratation est d’ailleurs souvent oubliée lorsque l’on se questionne sur l’alimentation idéale de son chat. Nous reviendrons sur ce sujet par la suite.

Le nombre de repas à fournir varie en fonction des chats et de leurs besoins propres. Ainsi, différentes configurations peuvent se présenter selon l’appétit et les considérations physiologiques relatives à chaque animal :

  • 1 repas chaque 12 heures ;
  • 2 à 3 repas par jour ;
  • 10 à 20 petites collations quotidiennes.

Enfin, il est à noter que les chats en appartement peuvent se voir fournir injustement de très petites quantités de nourriture. Le fait qu’ils ne semblent pas déployer les mêmes efforts physiques qu’un chat vivant en extérieur ne doit pas amener à les sous-nourrir, ou à les priver d’une alimentation juste et équilibrée.

Quelle place pour l’hydratation d’un chat ?

Le  besoin en eau des chats n'est pas fixe. Il peut varier selon l’âge, l’état de santé, l'activité physique, mais également le climat ou la saison (températures élevées ou non). Toutefois, un autre facteur peut aussi déterminer cette question : le régime alimentaire. En effet, un chat qui n'a que des croquettes a besoin de s’hydrater plus qu’un chat qui reçoit des aliments humides, comme de la pâtée.

Les besoins en eau sont ainsi évalués selon les cas :

  • 200 mL pour un chat qui ne consomme que des croquettes et dont le poids n’excède pas les 5 kg ;
  • 160 mL ou plus pour un chat qui consomme de la nourriture humide en plus des croquettes (poids inférieur ou égal à 5 kg).

Une règle de calcul plus simple est de fournir 150 mL d’eau, au minimum, pour 50 g de croquettes sèches. Des mécanismes plus pratiques et plus faciles à mettre en œuvre ont par ailleurs été pensés, afin de favoriser la consommation d’eau des chats. Il s'agit par exemple :

  • de fournir de l’eau fraîche au quotidien au sein d’un bol ;
  • d'acquérir une fontaine à eau pour chats ;
  • de poser des filtres au niveau des robinets où le chat aime s’hydrater.

Tout comme pour la nourriture, les chats aiment prendre l’eau en petites quantités (10 mL), et ce, une dizaine, voire une quinzaine, de fois par jour.

Pour conclure, les chats domestiques présentent différentes caractéristiques qui pèsent dans la décision du nombre de repas à leur fournir. Entre l’âge, le poids, la situation médicale, le mode de vie et les préférences du chat, il n’est pas possible de fournir une réponse unique et précise.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Va chercher !