Quel est l’apport énergétique idéal pour un chien ?

Les chiens sont, pour la plupart, de grands joueurs, des animaux de compagnie vifs et pétillants. Mais pour qu’ils restent énergiques et en bonne santé, il est important d’en prendre grand soin. Pour ce faire, leur alimentation doit être particulièrement bien gérée. Il est important pour tout maître de connaître et d'appliquer les règles pour bien nourrir son chien, afin de ne pas l’exposer à d'éventuels problèmes de santé.

Ainsi, pour assurer la meilleure alimentation possible à son chien, quelles quantités de calories doit-on lui fournir par jour ? Quels aliments servir à son animal pour lui procurer l’énergie nécessaire à son épanouissement ? Faisons un tour d’horizon des besoins énergétiques d'un chien et des facteurs influençant ces derniers.

Les besoins caloriques standards d’un chien au repos

Pour mieux identifier l’apport en énergie nécessaire à la bonne santé d’un chien, il importe de s’intéresser de plus près à cette notion importante et aux facteurs qui l’influencent.

Définition de l’apport calorique

L’apport calorique désigne la quantité de calories fournie par les aliments consommés par l’animal, pour répondre aux besoins journaliers du chien en énergie. Cette énergie est notamment utilisée par le canidé pour grandir, se réchauffer, se déplacer, se reproduire, etc.

Calcul de l’apport calorique

En règle générale, les besoins en énergie (kilocalories) d’un chien en bonne santé se déterminent en faisant le calcul suivant : (Poids normal du chien × 30) + 70.

Le résultat de ce calcul permet de déterminer de manière plus ou moins exacte le besoin journalier en calories pour assurer la bonne santé du chien.

Pour savoir quelle quantité d’aliments fournir à l’animal afin de répondre à ses besoins en énergie, on divise le résultat du précédent calcul par la valeur en calories contenue dans l’aliment destiné à le nourrir.

À titre d’exemple, pour un chien adulte de 10 kg, on fera les calculs ci-après.

  1. Apport en calories nécessaire = (10 kg × 30) + 70 = 370 kilocalories (kcal) ou 370 000 calories.
  2. Poids d’aliments à fournir pour un sachet de croquettes de 300 g de valeur en calories = 370/300 ≈ 125 g de croquettes

Ainsi, un chien normal de 10 kg aura besoin de 370 kcal au quotidien. Pour y répondre, son maître devra lui servir environ 125 g de nourriture par jour.

À noter que, pour effectuer ce calcul, on ne tient pas compte du poids actuel de l’animal, mais plutôt de son poids idéal, celui qu’il est censé avoir à son âge, en bonne santé. Cette précaution évite d’empirer l’état d’un chien déjà en surpoids.

Les facteurs déterminants du besoin énergétique

Si le calcul standard de l’apport en calories pour un chien permet de déterminer ses besoins en énergie, il importe de remarquer que divers facteurs peuvent modifier les données. Il s’agit notamment :

  • de l'âge ;
  • du mode de vie ;
  • de l’état de santé ;
  • de la race ;
  • de certaines situations particulières.

Le besoin en énergie selon l’âge

Les besoins en énergie du chien évoluent et diffèrent à chaque stade de la croissance de l’animal. Ainsi, jusqu'à 1 an, le chiot a un besoin énergétique important pour grandir, développer et fortifier sa musculature. À cette étape de son évolution, il n’est pas conseillé de rationner son alimentation. Toutefois, on peut en limiter la fréquence à 3 repas quotidiens, afin de lui garantir un apport continu en calories.

À l’âge adulte, généralement compris entre 1 et 7 ans, le canidé aura besoin d’un apport régulier en énergie. Par contre, après 7 ans de vie, ses besoins en calories vont grandement chuter du fait de la vieillesse et du déclin progressif des activités de l’animal.

Le besoin en énergie selon le mode de vie

Ce critère concerne notamment le chien adulte. En effet, les dépenses énergétiques du chien dépendent grandement de son mode de vie. À titre d’exemple, le chien sédentaire ou casanier aura moins besoin de calories que le chien nomade, actif et joueur.

Le besoin en énergie selon la race

Des bergers aux teckels, en passant par les lévriers, la Fédération Cynologique Internationale (FCI) reconnaît 342 races de chiens. S’y ajoutent plusieurs autres races de canidés encore non reconnues. Chacune d’elles a ses particularités : morphologie, taille, longueurs du poil, habitudes alimentaires, etc.

On distingue, parmi ces espèces, des chiens de grande taille comme les bergers, d’autres de petite taille comme les teckels. En matière de besoins énergétiques, la taille compte également. Ainsi, au repos, un labrador de 30 kg aura besoin de 100 kcal/jour tandis qu’il faudra seulement 60 kcal/jour pour un Yorkshire de moins de 5 kg.

Aussi, selon les races, on distingue les chiens aux activités physiques plus intenses que d’autres. Ainsi, un terrier, un setter ou un berger allemand, naturellement chasseurs, auront besoin d'un apport en calories plus important qu’un chihuahua ou tout autre chien d’agrément.

Le besoin en énergie selon certaines situations particulières

En plus des facteurs précités qui déterminent le besoin énergétique normal d'un chien, beaucoup d’autres conditions peuvent modifier les données. Il s’agit notamment de :

  • la gestation ou l’allaitement : une chienne gestante ou parturiente aura plus besoin d'énergie que toute autre chienne ;
  • la stérilisation : un chien stérilisé a un besoin en calories plus faible (environ 20 % plus faible) qu’un chien normal, du même poids ou du même âge ;
  • la maladie : malade, l’organisme du chien fonctionne différemment. Il est conseillé de demander l’avis d’un médecin vétérinaire quant aux besoins de l’animal en calories.

À cette liste non exhaustive de facteurs pouvant influencer les besoins énergétiques du chien s’ajoute le sexe. En effet, de façon générale, les mâles ont plus besoin de calories que les femelles, sauf en cas de gestation ou d’allaitement.

Les aliments pour répondre aux besoins énergétiques du chien

Omnivore, le chien mange tout type d’aliments dont il tire les substances et l’énergie nécessaires à son maintien en bonne santé. Ainsi, pour un apport calorique optimal, la ration ménagère de l’animal doit être équilibrée et contenir :

  • des protéines : notamment contenues dans la viande et le poisson, elles sont des sources d’acides aminés indispensables pour la croissance de l’animal. Pour déterminer le rapport protido-calorique (RPC) d’un aliment pour chien, on divise le pourcentage de protéines par la densité énergétique (en kcal pour 100 g), puis on multiplie le résultat par 1 000 ;
  • des glucides : le chien en tire l’énergie nécessaire au fonctionnement de son foie et de ses muscles ;
  • les lipides : ils contiennent les acides gras essentiels.

Par ailleurs, les minéraux et les vitamines ne sont pas moins importants pour le bien-être de l’animal. Tous ces nutriments concourent à apporter la quantité de calories dont a besoin le chien à chaque étape de sa vie pour sa croissance et son épanouissement.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Va chercher !