Quelle alimentation pour quelle race de chat ?

Les chats sont des animaux attachants dont la compagnie est appréciée d'un bon nombre d'individus. Ces félins sont d’un naturel chasseur et indépendant, mais restent des êtres sensibles, qu’il faut entourer de soins constants. Cela passe par une alimentation bien choisie et adaptée aux besoins de l’animal. Mais alors, comment nourrir son chat en fonction de ses spécificités ? Divers critères entrent dès lors en jeu. Ils vont du poids de l’animal à son âge, en passant par sa race. La race s’avère déterminante dans le choix des aliments du chat. Découvrez ici comment nourrir votre chat en fonction de sa race.

Bien connaître le profil nutritionnel de la race de chats

Identifier le profil nutritionnel de son chat est une précaution primordiale quand on veut savoir quel régime alimentaire lui convient. La classification de ces félidés par race permet d’y voir plus clair.

En effet, on distingue une centaine de races de chats, présentant chacune des spécificités liées à la morphologie, le cadre de vie et les comportements. Naturellement carnivores, toutes ces races consomment essentiellement des protéines. Toutefois, le profil nutritionnel présente certaines particularités selon les races. Ainsi, d’une race à une autre, on distingue :

  • les chats menacés par le surpoids ;
  • les chats enclins aux maladies articulaires ;
  • les chats exposés aux problèmes cardiaques ;
  • etc.

Pour connaître avec exactitude le régime alimentaire adapté à chaque race, il est impératif de solliciter l’avis d’un vétérinaire. Ce professionnel est habilité à identifier avec précision les besoins alimentaires de l’animal selon sa race et ses antécédents.

Quelques races de chats et leur alimentation

Les aliments pour chats sont disponibles en variétés diverses. Qu’il s’agisse d’un chat Maine coon, d’un British Shorthair, ou d’un Persan, chacun est nourri selon les particularités liées à sa race.

Bien nourrir un Maine coon

De nature à la fois sauvage et sociable, le chat Maine coon est un félin intelligent et très joueur. L’animal est notamment reconnaissable à son corps long et imposant, ainsi qu'à son pelage long et épais. L’autre caractéristique du Maine coon est sa queue particulièrement fournie. L’alimentation de cette race de chat varie généralement selon l’âge et le style de vie.

Des aliments riches en protéines

Le Maine coon est un chat qui grandit lentement. Il nécessite donc une alimentation très riche jusqu’à un âge beaucoup plus avancé que les autres races. Ainsi, jusqu’à ses 15 mois, l’animal doit être nourri selon un régime pour chaton. Il a notamment besoin de beaucoup de protéines pour accompagner sa croissance.

Des aliments riches en vitamines

Du fait de sa grande taille, avec l’âge, le Maine coon développe des problèmes cardiaques et des maladies d’articulations. Il lui faut donc des aliments capables de renforcer et de protéger la santé de ses muscles et de son cœur. À ce titre, les croquettes riches en glucosamine, en sulfate de chondroïtine et en vitamine C sont fortement recommandées. Les aliments avec une forte teneur en zinc, en cuivre et en vitamine B sont également prescrits.

Une alimentation régulière

Doté d’un tube digestif beaucoup plus court que celui du chien et de l’homme, le Maine coon digère très vite. En revanche, il a un gros appétit et a constamment besoin de manger. Son maître doit donc lui mettre de la nourriture à disposition en permanence. Un distributeur automatique de croquettes est très pratique dans ce cas. Une fontaine à eau doit s’y ajouter pour permettre à l’animal de se désaltérer au besoin. L’eau doit être changée 2 fois par jour.

Bien nourrir un British Shorthair

Le British Shorthair est une race de chat d’origine britannique, naturellement calme et affectueux. Tout comme la race précédente, il est susceptible de souffrir de maladies du cœur et d’avoir des problèmes d’articulations. S’y ajoutent des tendances à former des calculs urinaires et les risques de surpoids. Du bas-âge jusqu’à l’âge adulte, il lui faut donc un régime alimentaire très spécifique et bien suivi.

La bonne ration pour un British Shorthair chaton

La ration servie au chaton est déterminante dans son épanouissement. Complètement différente de celle du chat adulte, elle permet d’éviter au petit félin d’avoir un excédent de poids dès les premières années de sa croissance.

L’alimentation du British Shorthair chaton doit essentiellement être composée de croquettes et de pâtées. Ces aliments sont servis mouillés avant les 8 semaines du petit chat, pour ne pas abîmer ses dents de lait.

Beaucoup de protéines et peu de calories

Le British Shorthair est un chat gourmand qui mange souvent. Les croquettes, les pâtées et les friandises pour chat lui conviennent bien.

Toutefois, pour éviter le problème de surpoids si caractéristique de cette race, le profil nutritionnel du British Shorthair exige des aliments peu riches en calories et en matières grasses. Certains vétérinaires recommandent d’ailleurs de servir à l’animal de la nourriture pour chat stérilisé, qu’il le soit ou pas.

Du calcium et de la vitamine D

Le poids généralement important du British Shorthair met à rude épreuve ses pattes courtes, ses articulations et ses reins. Pour les préserver, il est important que l’alimentation de l’animal contienne suffisamment de calcium et de vitamine D.

Bien nourrir un chat Persan

Le chat Persan appartient à une race de félidés casaniers et peu enclins à l’exercice. Aussi, sous leur carrure imposante, ces chats ont une santé délicate. Ces caractéristiques en font des animaux aux besoins alimentaires particuliers.

Une faible quantité de nourriture

De nature paresseuse, le Persan est un chat d’intérieur fortement menacé par le surpoids et les calculs rénaux. Il importe donc de faire attention aux quantités de nourriture qu’on lui sert. Bien évidemment, comme tout carnivore, son alimentation doit être riche en protéines.

Le chat Persan a donc besoin de petites quantités de croquettes aux apports protéiniques importants, et avec peu de matières grasses. Ainsi, 40 g par jour de croquettes suffisent pour un Persan de 3 kg et 59 g pour un Persan de 5 kg.

Des aliments à éviter

Du fait de la fragilité de sa santé, le Persan est particulièrement intolérant au lait. Par ailleurs, il n’est pas recommandé de servir des aliments en boîte au Persan. De même, pour limiter les risques de calculs rénaux, il ne faut surtout pas lui donner de la nourriture « bas de gamme » ou standard, à cause de la forte quantité de phosphore et de magnésium qui s’y trouvent.

En définitive, chaque race de chats consomme des aliments adaptés à sa morphologie, son mode de vie et ses antécédents sanitaires. Le choix d’un régime alimentaire pour son animal de compagnie doit idéalement se faire sur avis d’un médecin vétérinaire. Pour assurer le bien-être de votre chat, quelle que soit sa race, vous pouvez opter pour des aliments biologiques.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Va chercher !